jeudi 6 août 2015

Minou et le camp de jour

L'an dernier, ce fût la première expérience de camp de jour de Minou.  Les matins étaient l'enfer pour moi.  Pas qu'il n'aimait pas le camp de jour, mais Minou étant ce qu'il est, donc un petit être remplie d'angoisse, tous les matins (ou presque), il pleurait et s'accrochait à moi.  De plus, dans ma ville, les enfants changent d'animateurs et de groupe à chaque semaine.  Merci pour la stabilité!  De plus, le matin, au service de garde, ce n'était pas tous les animateurs qui savaient comme s'y prendre avec un enfant en pleurs.  Parfois, mon fils restait accrocher à mon bras et l'animateur ne faisait absolument rien pour venir le chercher et le décrocher de moi.  Heureusement, il y avait aussi de gentilles jeunes filles, qui venaient tout de suite le chercher et le consoler.  Mais mis à part les matins, Minou a adoré le camp de jour et les animateurs qu'il a eu.

En cette dernière journée de camp de jour, je peux vous dire que cette année a été un vrai charme.  Il a peut-être pleuré 2-3 matins, mais sans jamais s'accrocher après moi et à chaque fois il y avait tout de suite un animateur qui le prenait sous son aile.  Cette année, le matin au service de garde, il entrait même lui-même dans le gymnase.  Il est même arrivé parfois qu'il oublie mon câlin et mon bisou, que j'ai quand même réclamé.

On travaille tellement fort sur son angoisse, parce que c'est pas toujours facile non plus pour un parent et ça nous brise le coeur de voir notre enfant ainsi.  J'ai même déjà pensé consulté un psychologue pour enfant pour l'aider.  Mais je suis tellement fière de voir qu'il grandit et que son angoisse est beaucoup moins grande qu'avant.
Ah, que je l'aime ce Minou!


1 commentaire:

  1. Rent a car Bucuresti ofertele se adapteaza dupa fiecare buget in parte. Masini de inchiriat Bucuresti disponibile pentru calatorii sau pentru perioade lungi.

    RépondreSupprimer